recit en passant par la Lorraine

 le récit ; pour visualiser le recit en passant par la lorraine :cliquer ICI

POUR VISUALISER LES PHOTOS EN PASSANT PAR LA LORRAINE :CLIQUER ICI

 

info sur la sortie en lorraine

TOURISME - PONT-À-MOUSSON :

LA CARAVANE DU TOUR DE LORRAINE

16/04/2016 à 18:52Vu 125 fois
 
 
 
 
 
 

Vingt-sept camping-caristes pour quatorze véhicules, de jeudi soir à samedi matin, sur le parking « Derrière les murs ». Photo ER

Vingt-sept camping-caristes pour quatorze véhicules, de jeudi soir à samedi matin, sur le parking « Derrière les murs ». Photo ER

 

Vendredi en fin d’après-midi, ils avaient tous une petite laine sur le dos. En avril, en Lorraine, ils ne vont certainement pas solliciter la climatisation de leurs camping-cars mais « on consomme du gaz pour se chauffer », sourit l’un des vingt-sept membres du CCC (Club camping-cariste du Sud) participant à la sortie « En passant par la Lorraine ».

Celle-ci est organisée du 14 au 27 avril par François Chopart qui vient de Montélimar après une parenthèse de 25 ans en Lorraine. Une région qu’il fait découvrir à 26 autres membres du CCC au départ de Pont-à-Mousson avec à la clé une visite du musée Au fil du papier.

Les 14 véhicules étaient alignés sur un emplacement réservé par la municipalité sur le parking « Derrière les murs ». « Sur les aires de camping-cars, il n’était pas possible de réserver des places », explique François Chopart.

L’organisateur ne possède pas l’accent le plus chantant, tous les retraités étant devancés par Marcel, qui pointe le bout de sa casquette et demande à « ne pas croire que tous les gens du Sud ont l’accent de Marseille ». Lui vient de Toulouse et ça s’entend.

Les voyageurs viennent de la région toulousaine, de la Haute-Loire, de l’Hérault, du Tarn, des Pyrénées-Orientales et de Bretagne. Bizarrement, le Breton semble le moins préparé au climat lorrain avec un bonnet bien vissé sur le crâne.

Les retraités restent très actifs, ils effectueront onze sorties cette année. Celui qui connaît le mieux une région la fait découvrir aux autres. Parfois, les camping-cars avancent les kilomètres à haute dose, un groupe s’est déjà rendu en Russie et la Grèce figure au menu de la prochaine saison sur route. Le tout se retrouve dans une revue éditée cinq fois par an, un travail soigné, financé par des annonceurs.

Les camping-caristes du CCC sont des pros de l’édition, de la route mais aussi et surtout de la bonne humeur.

Ça chambre au sein d’un club regroupant 240 véhicules pour 500 adhérents. Tous les accents du Sud sont représentés et parmi eux, le Breton parvient à s’imposer en toute simplicité.

Jérome BOURGUIGNON

extrait  de " L 'EST REPUBLIQUAIN "

Réagir


CAPTCHA